Plomb

Propriétés, utilisation et dangers du plomb :

Le plomb est un métal lourd présent dans le milieu naturel sous forme de minerai extrait dans des mines.

En raison de propriétés intéressantes (pigmentation, résistance, imperméabilité, etc.), plusieurs de ses formes, comme la céruse ou le minium, ont trouvé des applications dans le bâtiment, et plus particulièrement dans les peintures et les canalisations. On le retrouve fréquemment sur tous types de supports : métal, bois, plâtre, ainsi que dans les éléments de décoration en imitation bois ou marbre.

Malheureusement, le plomb s’avère toxique. Suite à l’inhalation ou à l’ingestion par l’organisme humain, il se retrouve dans le sang avant d’aller se fixer sur les tissus. Cette fixation peut avoir différents effets, le plus connu étant le saturnisme chez l’enfant. Plus généralement, l’accumulation de plomb dans l’organisme provoque des atteintes du système nerveux, des reins, et diverses pathologies pouvant entraîner un coma ou bien même un décès.

La céruse de plomb, forme que l’on retrouve le plus souvent, a été interdite aux professionnels en 1948 mais est restée en vente libre jusqu’en 1993.

Les autres formes de plomb, bien que dangereuses, n’ont pas fait l’objet d’une interdiction par voie réglementaire.


Déroulement d’un chantier de retrait de plomb:

Le plomb, substance dangereuse, se doit d’être manipulé avec de grandes précautions. Le risque étant de se contaminer soi-même mais aussi de contaminer les lieux, exposant ainsi les autres personnes s’y trouvant ou amenées à s’y rendre.

Les interventions sur des matériaux contenant du plomb sont donc encadrées par la réglementation car elles constituent un enjeu pour la santé publique.

Il est donc nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée respectant les grands principes suivants :

  • Analyse du rapport de repérage et des contraintes spécifiques liées au site, à son environnement.
    Attention ! Des compléments d’investigations au diagnostic CREP sont souvent nécessaires !
  • Rédaction d’un mode opératoire spécifique
  • Information de la médecine du travail et organisation d’un suivi particulier avant et après le chantier (prises de sang avec plombémie)
  • Isolement et protection de la zone des travaux
  • Formation et protection individuelle des travailleurs
  • Mise en œuvre de techniques réduisant l’émission de poussières
  • Décontamination soignée du personnel, du matériel et des déchets
  • Filtration des rejets (air et eau)
  • Nettoyage soigné de la zone de travail
  • Gestion des déchets conforme à la réglementation avec élimination dans un centre agréé et établissement des bordereaux de suivi des déchets dangereux
  • Entretien et contrôle régulier du matériel
  • Mesurages réguliers de la teneur en plomb dans l’air
  • Restitution de la zone des travaux après prélèvement surfacique